lunedì 11 maggio 2020

Les lauréats du concours de poésie Matiah Eckhard 2020



Nous avons le grand plaisir de vous annoncer les noms des lauréats du concours de poésie Matiah Eckhard 2020:



Premier prix Université


Tristell Mouanda Moussouki (étudiant originaire du Congo, résidant en Chine, Ghuizou), Lueur crépusculaire


Premier prix ex aequo  Lycée

Claudia Caprara, Vittime suicide (vidéo), Rome

Télias Llaurency, Renaissance,  Lycée L. Feuillade, Lunel.         



Premier prix Collège

Jules Pigner, L’horloge de la vie, Collège André Abbal, Carbone  (31)


Textes des Lauréats

Lueur crépusculaire
par Tristell Mouanda Moussoki, 23 ans
Zunyi Vocational and Technical College (Ghuizou, Chine)


J’ai vu au-delà des souffrances
Mes veilles nuits qui demeurent ma grande marche
J’ai vu au-delà des souffrances
Les yeux qui ont trahi l’histoire de l’humanité
Naître à nouveau est devenu un rêve
Ce qui demeure lumière c’est écrire
Ecrire pour lutter contre les infections perlières
Qui endeuillent nos cœurs
Ecrire pour lutter contre la faim
Ecrire pour communier l’éternité
Naître à nouveau est devenu un rêve
Ce qui demeure lumière c’est écrire
Au commencement était le verbe
Il est la magie du chant
Malgré les tempêtes qui ont blessé mon âme
Malgré la négligence de l’homme
Malgré la trahison de la nuit
Ce qui demeure lumière c’est écrire
 Ecrire pour blâmer la méchanceté des ténèbres
 Ecrire pour aller à la rencontre des dieux
Au bout des nuits
Il y a des verbes qui murissent notre plus long chemin vers la liberté
Il y a des verbes qui nourrissent les seins des femmes
Car
Vivre c’est écrire l’Homme
Vivre c’est écrire l’histoire
Vivre c’est écrire la fertilité de la rosée 
Au bout des nuits
Il y a des chemins d’amour
Il y a lueur du crépuscule
Il y a des idées vierges 
Ce qui demeure lumière c’est écrire
 Mâtinons nos regards
Mâtinons nos écrits
Mâtinons nos douleurs
Mâtinons
Mâtinons nos voix
Au-delà du rêve
Le soleil sera témoin de nos chemins
Le soleil écrira sur nos mains notre soif d’être
Au-delà du rêve
 Je revois sur mon chemin les empreintes de lumière
Et je n’oublie pas
Qu’écrire ensemble, c’est nourrir la foi des hommes
Qu’écrire ensemble, c’est éteindre les éclairs des rêves-tonnerres
Qu’écrire ensemble c’est murir les épines de demain
Avant que le jour ferme ces pages
Nous fleurirons ensemble notre cri, amour, partage…



Renaissance
par Télias Llaurency, 16 ans
Lycée Louis Feuillade Lunel

Je suis un ruban de Moebius,
A peine j’atteins la fin,
Je retourne au point de départ.

Je me résigne à de nouveaux visages,
Le privilège de m’échapper,
Et de réécrire un nouveau brouillon.

La Déesse se rit des projets,
Puis me montre la page,
Laissée vierge des années durant.

Là-bas dans le désert fantôme,
Les graines deviennent de jeunes arbres,
Pour montrer leur âge et leur force.

Je repars en avant à présent,
Empli de peur et d’espoir,
Pour arroser les enfants du soleil.



L’horloge de la vie
par Jules Pigner, 12 ans,
Collège André Abbal, Carbonne (31)

Le temps passe, les aiguilles tournent
Pendant que nous sommes confinés,
D’autres se battent pour nous sauver.

Le temps passe, les aiguilles tournent
Pendant que la planète est en danger,
D’autres se sacrifient pour la sauver.

Le temps passe, les aiguilles tournent
Pendant que la guerre réduit des communautés,
D’autres se battent pour nos libertés

Le temps passe, les aiguilles tournent
Et même toute la Terre,
Ne se rend pas compte,
Que l’on a toute la vie

Pour aimer.


Les poèmes qui ont reçu une "mention spéciale" du jury



Lauréats « mention spéciale » Université


Margaux Gambier, Quelques vers à t’adresser, Fontaine sur Somme (80), 22 ans

Jean-Baptiste Wolbens, Hommage aux trépassés, Haïti, 22 ans

Abdala Ismaël Massanga, Ensemble, Université Marien Ngouabi, Brazzaville, RDC, 18 ans

Claude Bernard Elio Alceus, Rime, rythme et rire, Haïti, 23 ans

Amaury Ouellet, Dextérité éternelle, Marsillargues, 19 ans

Pierre Claireaux, Je t’écris pour mieux te parler, Faculté de Droit/Sciences Po. Rennes, 24 ans

Daquin Cédric Awouafack, Plume collective, Dschang (Cameroun), 25 ans

Alex Legrand Temeze Liedze, Plumes solidaires, Dschang (Cameroun), 20 ans

Bambara Jean Fidèle, Vivre ensemble, Garango, Burkina Faso, 20 ans

Méchak Eliezer Mbani, Feu étique, Brazzaville, RDC, 25 ans

Nicoleta Danaila, Aquarelle, Roumanie, 19 ans

Lorraine Fabre, Ma partition pour t’atteindre, Institut d’Alzon, 19 ans






Lauréats « mention spéciale » lycée


Wahiba Laghribi, Oltre il confine, Lycée Jules Guesde, Montpellier, 18 ans (poème en italien)

Barbora Csornaiova, De la paix dans mon âme, Gymnázium Matky Alexie, Bratislava, Slovaquie, 18 ans

Adrien Barrier, Nekonato Eksnekonata (Inconnu anciennement inconnu), Lycée Henri Paris IV, 18 ans (poème en esperanto)

Charlotte Leineweber, Pinceaux magiques, Lycée Jules Guesde, 17 ans (poème en suédois)

Clara Assan, Écrivons dans nos pas, Paris, 16 ans

Ciprian Pirlog, Le berger dans le Prisme, Collège National « Unirea » Focşani (Roumanie), 16 ans

Loïs Capdevielle, La forêt enchantée, Lycée Louis Feuillade, Lunel, 15 ans

Maguelone Capdevielle, Au loin la mer, Lycée Louis Feuillade, Lunel, 18 ans

Sabrina Solbes, Ode à toi, Lycée Louis Feuillade, 16 ans

Sofia Amhen, Cohésions cérébrales, Lycée Louis Feuillade, 17 ans

Dorota Vandáková, La vie entre les murs, Gymnázium Matky Alexie, Bratislava, Slovaquie, 16 ans

Sovina Enjolras, Un monde impossible, Lycée Louis Feuillade, 17 ans

Morgane Voisin, Zèbre, Montpellier, 16 ans

Ambra Grande, Giardino in fiore, Milan, 17 ans



Lauréats « mention spéciale » collège

Dylan Coskun, Te souviens tu ?,  Collège Carbonne, 6e

Matthias Mignucci, Un passé lointain, Collège Carbonne, 14 ans 

Elisa Metral, Déception, Collège Lansargues, 15 ans

Raphaël Mignucci, Retrouvailles en écriture, Collège Carbonne, 14 ans

Anna Doris Šátková, Comment nous vivons, Gymnázium Matky Alexie, Bratislava (Slovaquie) 14 ans

Flavie Damy, Dedans rime avec confinement, Collège Le Crès, 15 ans















venerdì 20 marzo 2020

Le concours de poésie est maintenu!



Bonjour à tous et à toutes,
le concours de poésie est maintenu!
Donc écrivez de beaux poèmes, même en forme de vidéo, en groupe ou en solitaire,
et envoyez-nous vos créations avant le 30 avril 2020 (un mois supplémentaire est accordé!!!)


prix.matiah.eckhard@gmail.com

le thème proposé VIVRE ENSEMBLE

c'est parfait, en considérant notre période difficile de confinement et de pandémie!

vous trouverez la fiche d'inscription sur le site https://www.matiaheckhard.fr/

sabato 11 maggio 2019

Cérémonie de remise des prix aux lauréats du concours de poésie Matiah Eckhard 2019

En 2019 pour la cinquième année les jeunes poètes du monde entier (12-25 ans) ont participé au concours de poésie "Matiah Eckhard" organisé par l'association Euromédia Communications.
Nous avons reçu de magnifiques textes des jeunes poètes du Congo, du Cameroun, du Bénin, de France, d'Italie de Roumanie et de Haïti.

Nous vous invitons chaleureusement à participer à la cérémonie de remise des prix qui aura lieu le 8 juin 2019 à 15h, salle Albertine Sarrazin aux Matelles (34) en présence de la compagnie Cantuscanti.
Avec le soutien de la Marie des Matelles.

venerdì 10 maggio 2019

Les lauréats 2019

 
Comme chaque année depuis 2014, de magnifiques poèmes du monde entier ont été envoyés au jury du concours "Matiah Eckhard" en 2019.

Il était très difficile de sélectionner les textes car ils étaient tous comme de très pures gouttes de rosée jaillissant du coeur des jeunes poètes.


Nous avons la joie d'annoncer ici les noms des lauréats 2019!







Prix «Université »  :
Premier prix :
Abdias Mabard, L’autre côté, Faculté Arts, Lettres et Sciences humaines, Ngaoundéré (Cameroun), 24 ans

Mentions spéciales «regard poétique »: 
Jocelyn Danga, Nzadi o nzere (la rivière des rivières), Kinshasa  (RD Congo),  25 ans
Margaux Gambier, Le poète qui pleure, Fontaine sur Somme (80), 21 ans
Louis Bertony, Ce qu’est la vie éternelle, Centre d’enseignement moderne Haïti, 25 ans

Mentions spéciales :
Manon Vallier, Voici mon objet, Université Paul-Valéry, Montpellier, 19 ans
Cédric Daquin Awouafack, Le Monde que je mire à l’aube, Yaoundé (Cameroun), 24 ans
Léonce Sandrine Tsémo, En larmes, Université de Dschang (Cameroun),  22 ans
Manon Raynier, Lettre à ma fille, Université Paul Valéry, Montpellier, 20 ans
Joséphine Ponsard, Le temps des 18 ans, Institut D’Alzon Nîmes, 19 ans
Julia Duthilleul-Pallares, Essere disabile, Université Paul Valéry Montpellier, 19 ans

Prix « Lycée » :         
Premier prix ex aequo :
Bouchra Assouad, Souvenirs de Syrie, Les bombes et les papillons (bilingue arabe), Lycée Théophile Roussel Saint-Chély d’Apcher, 18 ans
Amaury Ouellet, Fantasme, Lycée Louis Feuillade, Lunel, 18 ans

Mentions spéciales :
Bérénice Peretti-Watel, Quatre-vingt-dix ans,  Classe Préparatoire Lycée Joffre, Montpellier, 18 ans
Jodie Rey, No llores nena (Ne pleure pas chérie), Lycée Jean Moulin, Pézenas (34), 16 ans
Sabrina Solbes, L’ivresse de nos nuits, Lycée Louis Feuillade, Lunel, 15 ans
Morgane Voisin, Enfance nocturne (Infanzia notturna), Lycée Jules Guesde, Montpellier, 15 ans
Lorraine Fabre, My healing, Lycée D’Alzon, Nîmes, 17 ans
Tanguy Savoye, Oppression, Lycée Louis Feuillade, Lunel, 18 ans
Kenneth Kpossou, Aventure de la Nature, Séminaire Notre Dame de Fatima, Parakou, Bénin, 15 ans
Lily Pouget-Fernet, L’enfant temps, Lycée d’Alzon, Nîmes, 17 ans

Prix « Collège » :

Premier prix ex-aequo :
Chloé Orr, Bienvenue, Collège Camille Claudel, Montpellier, 5e, 12 ans
Lauralie Alfonsi, Le tour du monde en une poésie, Collège St Joseph, Gap, 5e, 12 ans
Méryl Turpin-Georgin, A des années lumières, Collège Joseph Delteil, Limoux, 5e

Mentions spéciales :
Ciprian Pirlog, Aquarelle, Collège Unirea Focsani, Roumanie, 15 ans
Liana Stroie, Le cancre, Scoala G. Silistea Roumanie, 15 ans
Maximilian Brenner, Les oiseaux, Collège Jeu de Mail Montpellier, 6e, 12 ans
Soukaïna Harrou, Dépaysement et voyage dans le temps, Collège Jean Moulin Sète, 13 ans
Ezoah Putteman, Nouvel espoir, Collège Joseph Delteil, Limoux, 5e
Julie Jeanjean, Le tue mani, Institut D’Alzon, Nîmes, 14 ans
Céleste Erwin, No Face, Collège Camille Claudel, Montpellier, 5e
Alana Piraux, L’enfant qui, Collège St André de Sangonis, 4e
Alexandre Joly, La vie, Collège St André de Sangonis, 6e
Carla Speziale, Grand Père, Collège St André de Sangonis 4e
Lily Cluzel, Océan/ Le rythme de la vie, Collège St André de Sangonis, 5e
Guillaume Brusset, J’étais la pierre, Collège St André de Sangonis, 3e
Chiara Bächtold Bouhelier, Le soir, la mer, Collège St André de Sangonis, 5e